TÉLÉCHARGER NFC 13-200

NF C Yacine Amakassou La Norme NF C R` egles communes Appareillage R` egles pour les canalisations HTA Autres mat´ eriels Introduction . Additif 1 à la norme NF C d'avril Achat. plus d' . Annexe C ( informative) Classification des diélectriques liquides selon la NF C Annexe D. 5 juil. La norme NF C édition de Juin vient d'être publiée! Cette norme datée de juin est relative aux installations électriques à.

Nom: NFC 13-200
Format: Fichier D’archive
Version: Dernière
Licence: Usage personnel seulement (acheter plus tard!)
Système d’exploitation: Android. iOS. MacOS. Windows XP/7/10.
Taille: 45.48 Megabytes


NFC 13-200 TÉLÉCHARGER

Des pancartes ou panneaux triangulaires d'avertissement apparents voir doivent tre apposs partout o il est ncessaire de prvenir les personnes du danger de pntrer dans l'installation au minimum sur la ou les portes d'accs, chaque extrmit et au milieu de chaque ct de la clture. Le propritaire de l'installation doit nanmoins mettre la disposition du gestionnaire l'emplacement ncessaire l'installation de ces parafoudres. Les installations entrant dans cette catgorie sont traites en Partie 7. Ils sont raliss par des systmes mcaniques serrures, tringleries, cames, etc. Le choix des matriels doit tre effectu en fonction des conditions d'influences externes trait en Le gestionnaire formule les exigences fonctionnelles que l'installation doit respecter pour sa connexion au rseau.

La nouvelle norme NF C du mois de juin remplace la norme homologuée NF C du mois de septembre Il s'agit d'une. NF C (septembre ): Installations électriques à haute tension - Règles complémentaires pour les sites de production et les. Solutions informatiques FORMATION TECHNIQUE Formation Inspection Maintenance Sécurité Présentation des normes NF C et NF C G É N É.

Le contrat entre l'utilisateur et le gestionnaire du rseau indique les points de livraison, ainsi que les points de comptage qui leurs sont associs. Les transformateurs de mesure sont implants en ces points suivant les indications de la Figure 13E. Un point de comptage doit tre associ chaque connexion triphase au rseau public de transport. Ce point est normalement la tension de livraison. Il est situ au plus prs des limites de proprit avec le rseau public de transport.

Chaque point de comptage permet de mesurer les nergies suivantes:. Les valeurs lmentaires mesures sont intgres gnralement sur des priodes de 10 min et le rsultat est mmoris. Lorsque la disposition de l'installation ne permet pas de faire concider le point de comptage avec le point de livraison, des corrections sont appliques aux mesures acquises pour tenir compte de pertes ventuelles.

Les rgles appliquer pour ces corrections figurent dans le contrat d'accs de l'utilisateur. Les quipements de comptage, leur nombre, leurs caractristiques ainsi que les lieux de leur implantation sont dfinis par le gestionnaire du rseau de transport. La spcification de ces quipements est donne dans la Partie Des tlmesures de puissance active et ractive captes au niveau du site sont ncessaires pour les installations raccordes en piquage ou en coupure sur une ligne du rseau public de transport.

Une liaison au systme de conduite du rseau est ncessaire s'il est convenu d'autoriser le centre de conduite du gestionnaire de rseau appliquer dans certaines situations particulires une procdure de dlestage spcifique impliquant l'installation.

De plus, les dispositions suivantes sont applicables:. Titre 2 Dfinitions Termes et dfinitions Pour les besoins du prsent document, les termes et dfinitions suivants, s'appliquent. Il peut comporter en plus un ou plusieurs conducteurs non isols.

Des valeurs diffrentes de courants admissibles sont applicables suivant que les caniveaux sont ouverts ou ferms. Si la connexion est assure par une barrette de coupure, un sectionneur, un compteur ou un intervalle de dcharge d'un parafoudre, etc.

Un conducteur de protection peut tre commun plusieurs circuits. La dsignation PEN rsulte de la combinaison des deux symboles PE pour le conducteur de protection et N pour le conducteur neutre. En rgime variable, on considre le courant thermiquement quivalent qui, en rgime continu, porterait les lments du circuit la mme temprature.

Un dfaut franc entre conducteurs actifs est un court-circuit. Un interrupteur peut tre capable d'tablir des courants de court-circuit mais n'est pas capable de les couper.

Des exemples de proprits pertinentes sont la rsistance, la tension de claquage. La notion n'implique pas ncessairement un risque de choc lectrique. Suivant la nature des dispositifs de protection, les fonctions de dtection de surintensit et de coupure en charge peuvent tre assures par le mme dispositif ou par des dispositifs distincts.

Un sectionneur est capable d'ouvrir et de fermer un circuit lorsqu'un courant d'intensit ngligeable est interrompu ou tabli, ou bien lorsqu'il ne se produit aucun changement notable de la tension aux bornes de chacun des ples du sectionneur.

Il est aussi capable de supporter des courants dans les conditions normales du circuit et de supporter des courants pendant une dure spcifie dans des conditions anormales telles que celles du court-circuit. Un sectionneur de terre peut avoir un pouvoir de fermeture en court-circuit. Suivant son importance et sa dure d'application, une surintensit peut avoir ou non des effets nuisibles. Les surintensits peuvent tre la consquence soit de surcharges dues aux appareils d'utilisation, soit de dfauts tels que court-circuits ou dfauts la terre.

La valeur de la tension de contact effective peut tre sensiblement influence par l'impdance de la personne ou de l'animal en contact lectrique avec ces parties conductrices. Titre 3 Caractristiques gnrales des installations Partie Conception du systme de distribution de l'installation lectrique Introduction La prsente partie traite:. Le systme de distribution lectrique doit tre conu conformment aux rgles des Articles Le choix des matriels doit tre effectu en fonction des conditions d'influences externes trait en Une station de pompage, une ligne de production, une zone de conditionnement, par exemple, peuvent tre assimiles des zones fonctionnelles.

On distingue gnralement trois catgories de rcepteurs:. Le temps de coupure de l'alimentation des rcepteurs essentiels ou vitaux peut tre nul ou de quelques diximes plusieurs dizaines de secondes. Dans le schma en double antenne avec simple jeu de barres, chaque antenne, calcule pour la puissance totale de l'utilisation permet le secours de l'autre.

Ce schma assure une bonne continuit d'alimentation mais il entrane une interruption sur tous les dparts en cas d'incident ou d'intervention dans le tableau.

Un verrouillage doit tre prvu sur les appareils des deux alimentations pour empcher leur fermeture simultane. Lorsque le synchronisme des deux antennes est garanti de fait ou contrl par un dispositif appropri, les deux alimentations peuvent tre fermes simultanment pendant un court instant afin de procder au transfert sans coupure de la charge d'une antenne sur l'autre. On s'efforce d'quilibrer les charges des deux tronons tout en veillant ce que les rcepteurs de secours ou de remplacement ne soient pas raccords sur le mme tronon que les rcepteurs auxquels ils doivent se substituer.

Un verrouillage doit interdire la fermeture simultane des trois disjoncteurs, sauf s'il peut tre vrifi que les deux antennes sont synchrones ; la fermeture momentane des trois disjoncteurs permet alors le transfert sans coupure des charges d'une antenne sur l'autre. L'alimentation en antennes multiples permet encore d'amliorer la continuit de service.

Des disjoncteurs sont ncessaires aux extrmits de chaque liaison. L'alimentation en double antenne ou antennes multiples issue d'un double jeu de barres est utilise dans les installations de fortes puissances comportant plusieurs sources autonomes couplables ou non au rseau de transport ou de distribution.

Cette disposition, complte par l'appareillage de couplage des deux jeux de barres, assure une bonne continuit de service et une grande souplesse d'exploitation pour les oprations de maintenance et les extensions. Les technologies utilises comportent, pour chaque dpart ou arrive, une cellule unique quipe de deux sectionneurs et d'un disjoncteur.

Le raccordement en double attache sur deux cellules de tableaux diffrents est une variante du schma prcdent. Dans le schma en boucle ouverte, la boucle alimente plusieurs postes, chacun d'entre eux est raccord en coupure d'artre et peut tre aliment par l'une ou l'autre des extrmits de la boucle. La possibilit de dplacer volont le point de coupure de la boucle permet les travaux d'extension, d'entretien ou de rparation sans interruption de service.

Les dfauts sur la boucle sont limins par les disjoncteurs d'extrmit de boucle et entranent une interruption de service relativement longue, cette dure peut tre rduite par la mise en place d'un systme automatique ralisant:.

L'alimentation en boucle ferme autorise une exploitation sans interruption de service lors d'incidents ou de travaux sur la boucle. Elle exige toutefois un systme de protection complexe bas sur l'utilisation de dispositifs directionnels ou diffrentiels. L'alimentation en double drivation permet d'alimenter un ensemble de sous-stations partir de deux sources d'alimentation indpendantes.

Chaque sous-station est quipe d'un systme de permutation automatique ou manuelle permettant l'alimentation de la sous-station par une source d'alimentation ou l'autre. Les sources normales sont gnralement constitues par les alimentations issues du rseau de transport ou de distribution. Les installations de cognration et les autres moyens de production utiliss en vue de l'optimisation des cots de l'nergie peuvent tre considrs comme des sources normales d'alimentation.

Les sources de remplacement peuvent fonctionner en permanence ou non, et en parallle ou non avec les sources normales. Leur puissance est gnralement infrieure la puissance de l'installation.

Elles permettent de garantir le fonctionnement de l'installation en mode dgrad. Leur raccordement peut s'effectuer n'importe quel niveau de l'architecture du systme de distribution de l'installation lectrique. Les sources de scurit s'imposent pour la scurit des personnes et la prservation des biens. Elles sont ncessaires mme si l'installation comporte des sources de remplacement.

Elles assurent l'alimentation des rcepteurs vitaux et doivent, en principe, tre raccordes au plus proche de ces rcepteurs. Lorsque les sources de remplacement prsentent un haut niveau de fiabilit, il peut tre admis de les utiliser comme sources de scurit.

Il en est notamment ainsi lorsque les conditions suivantes sont simultanment remplies:. La puissance ncessaire est fournie par plusieurs sources telles qu'en cas de dfaillance de l'une d'elles, la puissance encore disponible soit suffisante pour assurer le fonctionnement de tous les quipements de scurit.

Cette dfaillance doit, si ncessaire, entraner le dlestage de rcepteurs n'intressant pas la scurit ;. Les quipements de scurit doivent tre aliments par au moins deux circuits indpendants issus des sources de remplacement ;.

Toute dfaillance d'une source de remplacement n'affecte pas le fonctionnement des autres sources. Il permet de dimensionner les sources d'nergie, les systmes de compensation d'nergie ractive, les quipements, et les canalisations lectriques. Le bilan de puissance est tabli partir des puissances assignes des rcepteurs en leur appliquant, si ncessaire, des facteurs d'utilisation et de simultanit. Le facteur d'utilisation caractrise le fait qu'un rcepteur donn absorbe en rgime normal une puissance infrieure sa puissance nominale, l'application d'un facteur infrieur 1 ncessite la connaissance exacte des conditions d'utilisation des rcepteurs.

La dtermination du facteur de simultanit implique la connaissance approfondie des conditions de fonctionnement et d'exploitation de l'installation. Les extensions et les augmentations de puissance prvisibles doivent tre prises en compte lors de la conception initiale de l'installation. Elles doivent tre annonces au gestionnaire du rseau charg de la conception du schma de raccordement au rseau public d'alimentation.

Les matriels lectriques doivent notamment tre dimensionns pour les flux d'nergie correspondant aux extensions envisages. Les extensions doivent pouvoir tre ralises en toute scurit pour le personnel, sans ncessiter la mise en place de dispositions exceptionnelles, et sans perturber le fonctionnement de l'installation au-del des limites prvues. Toute valeur pouvant conduire une dgradation du fonctionnement des rcepteurs doit remettre en cause le dimensionnement des canalisations ou l'architecture du systme de distribution de l'installation lectrique.

Des moyens de rglages appropris de la tension, tels que les rgleurs en charge, peuvent aussi tre mis en oeuvre. Il est ncessaire de procder aux calculs des valeurs maximales et minimales des courants de court-circuit.

Les valeurs maximales doivent tre dtermines en tenant compte de toutes les sources d'alimentation pouvant fonctionner en parallle sources normales, sources de remplacement, sources de scurit. La contribution des moteurs haute tension doit galement tre prise en compte. En prsence de gnrateurs il y a lieu, en complment, d'apporter une attention toute particulire la valeur de la premire crte du courant de court-circuit ainsi qu' son taux d'asymtrie.

Les valeurs maximales des courants de court-circuit permettent de dterminer les pouvoirs de coupure et les pouvoirs de fermeture des appareillages ainsi que les niveaux de tenue lectrodynamique et thermique de l'ensemble des matriels. Elles permettent galement d'identifier les points du rseau o devront prfrablement tre raccords les rcepteurs les plus contraignants ou les plus polluants gros moteurs, machines souder, fours arc, etc. Si l'installation comporte des groupes de production pouvant tre coupls au rseau public d'alimentation, la valeur du courant de court-circuit inject sur le rseau public en cas de dfaut externe l'installation doit tre value conformment la NF EN et limite, si ncessaire, la valeur maximale autorise localement par le gestionnaire du rseau public.

Lorsque les courants de court-circuit atteignent des valeurs excessives, il peut tre ncessaire de les limiter par l'emploi de transformateurs appropris ou par l'insertion d'impdances de limitation, ou de tout autre dispositif limiteur, par exemple par des fusibles rupture pyrotechnique.

Les valeurs minimales des courants de court-circuit et de dfaut sont ncessaires pour fixer les rglages des protections garantissant l'limination des dfauts dans les conditions les plus faibles d'alimentation. Les calculs sont effectus en se plaant dans la configuration d'alimentation minimale de l'installation.

Lorsque le fonctionnement des dispositifs de protection ne peut pas tre assur pour les valeurs minimales des courants de courtcircuit, il y a lieu de prendre des dispositions appropries.

Une disposition couramment utilise consiste surexciter les gnrateurs de manire maintenir des niveaux de courant de court-circuit garantissant le fonctionnement du systme de protection. Il doit alors tre vrifi que l'installation retrouve un rgime de fonctionnement normal aprs la disparition d'un tel vnement. Les vnements critiques sont gnralement:. Lorsque le retour un fonctionnement normal ne peut pas tre garanti et lorsque l'usage de l'installation l'exige, des mesures de sauvegarde doivent tre prises telles que le dlestage rapide d'une partie des rcepteurs ou une reconfiguration automatique du systme de distribution.

Les installations de production raccordes au rseau de transport doivent faire l'objet d'une tude de stabilit dans les conditions prescrites dans l'arrt du 23 avril , voir , [15]. Une tude de disponibilit prenant en compte le taux de fiabilit des quipements et l'architecture du systme de distribution de l'installation lectrique peut tre requise pour montrer que le nombre et la dure des coupures ou interruptions probables de l'alimentation ne dpassent pas les valeurs conduisant une dgradation inacceptable de l'usage de l'installation.

Les rsultats de l'tude peuvent conduire la recherche d'une architecture mieux adapte et l'emploi de matriels plus performants. Il y a lieu de veiller au niveau de perturbation injecte dans le rseau d'alimentation et de le maintenir au-dessous des taux prconiss au point de raccordement de l'installation conformment aux dcrets et arrts sur les conditions de raccordement voir , [5], [6], [7], [15] et [16].

Les installations raccordes un rseau public quip d'un dispositif de renclenchement automatique, doivent tre adaptes ce mode d'exploitation. Les installations doivent galement tre conues pour supporter les perturbations d'origine interne et externe gnres en rgime normal d'exploitation et lors des rgimes exceptionnels. Il y a lieu, dans certains cas, de sparer les rcepteurs sensibles des rcepteurs polluants et de rduire, par des moyens appropris, les niveaux de perturbation gnrs par les rcepteurs polluants des valeurs acceptables par les rcepteurs sensibles.

A cet effet, les rcepteurs sont classs en fonction d'une part du niveau de perturbation qu'ils gnrent, et d'autre part de leur sensibilit aux perturbations. En rgime exceptionnel dgrad du rseau public de transport, la tension et la frquence d'alimentation peuvent atteindre les valeurs indiques dans l'arrt du 23 avril [15].

Les perturbations affectant la continuit de la tension d'alimentation creux de tension coupures brves et coupures longues peuvent tre rduites par une ligne d'alimentation de secours, fonctionnant en permanence ou non avec l'alimentation principale ou au moyen de sources de remplacement ou par des alimentations sans interruption.

La rduction des perturbations affectant l'onde de la tension harmonique, flicker, dsquilibre et de leurs consquences est gnralement ralise au moyen de filtres passifs ou actifs dont l'implantation ncessite des tudes approfondies.

Dans tous les cas, le raccordement des rcepteurs polluants aux niveaux les plus levs de puissance de court-circuit, gnralement les niveaux de tension les plus leves, est de nature rduire ces phnomnes. Les verrouillages ncessaires aux consignations des zones et matriels sur lesquels le personnel peut intervenir, doivent tre prvus la conception de l'installation.

Partie Caractristiques d'alimentation Introduction Les caractristiques d'alimentation concernent essentiellement la tension et le niveau d'isolement. Les arrts sur les conditions techniques de raccordement aux rseaux publics de transport et de distribution dfinissent un domaine de tension de rfrence pour le raccordement des installations. Ce domaine de tension est choisi compte tenu de la puissance de l'installation et de son loignement du poste public de transformation assurant son alimentation.

Au point de livraison d'une installation, les plages de variation de tension du rseau en rgime normal sont:. Les rgimes exceptionnels sont prciss dans les dcrets et arrts voir , [5], [6], [7], [15], et [16]. Suivant la puissance ncessaire voir , il est possible d'adopter:. Pour les machines tournantes de puissance suprieure quelques centaines de kilowatts, il est conomiquement et techniquement intressant de les alimenter en 3,3 kV, en 6,6 kV, voire en 11 kV.

La valeur de la tension d'alimentation rsulte d'une tude technico-conomique prenant en compte le cot de la machine, son mode de dmarrage et le cot de l'appareillage. Pour les chaudires lectriques de fortes puissances jusqu' plusieurs dizaines de mgawatts , la tension d'alimentation peut atteindre 20 kV. Les valeurs du Tableau 32B ne s'opposent pas l'emploi de matriels surisols, dans le cas par exemple de zones fortement pollues ou d'altitudes suprieures 1 m. Il est galement possible de mettre en oeuvre les matriels en les protgeant par des dispositions adaptes, telles que par exemple leur installation dans des locaux atmosphre contrle.

Compte tenu de la tension nominale de l'installation des niveaux de surtensions temporaires et permanentes et des conditions d'exploitation de l'installation, la tension assigne pour les matriels est choisie parmi les valeurs suivantes: Le niveau d'isolement assign est gnralement dfini par la valeur de la tension de tenue aux chocs et par la valeur de la tension de tenue frquence industrielle.

Pour certains matriels, par exemple l'appareillage, plusieurs niveaux d'isolement sont prvus pour une mme tension assigne. Le niveau d'isolement appropri est choisi en fonction du degr d'exposition aux surtensions transitoires atmosphriques et de manoeuvre, le schma des liaisons la terre et le type de dispositif de protection contre les surtensions.

Lorsque les installations comportent des lignes ariennes ou des parties actives nues, les distances minimales d'installation du Tableau 32B doivent tre respectes.

Tableau 32B Distances minimales d'installation en m Les valeurs du Tableau 32B ne s'appliquent pas aux matriels multipolaires ni aux matriels sous enveloppe essays en usine conformment aux normes les concernant.

Tableau 32C Tensions de tenue de l'appareillage des postes ouverts disjoncteurs et sectionneurs pour les tensions des rseaux de 45 kV kV.

Partie Schmas des liaisons a la terre Gnralits Il y a lieu de considrer:. Schma dans lequel les neutres des transformateurs et des alternateurs ne sont pas intentionnellement mis la terre ; des liaisons haute impdance des fins de signalisation, de mesure ou de protection peuvent nanmoins tre raccordes entre le point neutre et la terre ;. Schma dans lequel le neutre d'un transformateur ou d'un transformateur de mise la terre est mis la terre travers une bobine d'extinction d'arc.

L'inductance de la bobine est accorde avec la capacit phaseterre de l'installation la frquence de fonctionnement ;.

Figure 33B Schma avec neutre compens Le schma avec neutre compens est gnralement rserv au rseau de distribution public. Le choix d'un schma avec neutre compens n'est pas recommand dans les installations industrielles. Schma dans lequel au moins le neutre d'un transformateur, d'un transformateur de mise la terre ou d'un alternateur est mis la terre directement ou travers une impdance de valeur telle que le courant de dfaut la terre, quel que soit l'endroit du dfaut, garantisse de faon certaine le fonctionnement des dispositifs de protection provoquant la coupure automatique de l'alimentation ;.

Cette disposition ncessite, en effet, la mise en place d'un systme de protection complexe, bas sur l'utilisation de dispositifs directionnels ; elle lie, d'autre part, les valeurs des courants de dfaut au nombre de sources fonctionnant en parallle.

Il est recommand de crer un point neutre artificiel au moyen d'un gnrateur homopolaire raccord sur un jeu de barres commun toutes les sources voir Figures 33D et 33E. Cette configuration procure des courants de dfaut indpendants du nombre de sources en service et autorise la mise en place d'un systme de protection simple bas sur l'emploi de dispositif maximum de courant homopolaire classique.

Lorsque cette condition ne peut pas tre remplie, il doit tre vrifi que les dispositions prises pour la mise la terre des points neutres des diffrentes sources d'alimentation permettent le fonctionnement du systme de protection contre les dfauts la terre, quel que soit le mode d'alimentation de l'installation.

Cette situation se rencontre par exemple lorsque l'installation peut tre alimente par le rseau public de distribution d'une part et des sources de remplacement d'autre part cas des Figures 33D et 33E. Un gnrateur homopolaire est affect aux sources de remplacement, il est mis en service lorsque celles-ci fonctionnent en l'absence du rseau HT. Les courants de dfaut la terre sont conventionnellement gaux:.

13-200 TÉLÉCHARGER NFC

Figure 33D Schma d'alimentation incluant des sources internes pouvant tre couples au rseau HTA Lorsque l'installation comporte des sources internes de production pouvant ou non fonctionner en parallle avec le rseau d'alimentation et qu'il n'existe pas de transformateur entre le rseau et l'installation, un point neutre artificiel ralis au moyen d'un gnrateur homopolaire doit tre cr au niveau du jeu de bornes ralisant le couplage des sources internes. Le gnrateur homopolaire doit tre dconnect par un dispositif appropri lorsque les sources internes fonctionnent en parallle avec le rseau d'alimentation voir Figure 33D.

En 63 kV ou 90 kV le gestionnaire du rseau de transport prcise au cas par cas si le point neutre primaire doit ou non tre reli la terre, en particulier si des groupes de production interne sont raccords en permanence au rseau.

En kV et kV ce point neutre doit tre systmatiquement reli la terre. Lorsque la liaison la terre du neutre primaire est exige, le gestionnaire prcise soit la valeur de l'impdance connecter entre le point neutre et la terre, soit la valeur du courant homopolaire limite par cette impdance.

Les valeurs des courants de dfaut sont fournies par le gestionnaire du rseau. A l'intrieur de l'installation, il est ncessaire de raliser un point neutre artificiel au moyen d'un gnrateur homopolaire raccord au niveau du jeu de barre ralisant le couplage des sources internes et externes d'alimentation voir Figure 33E.

Les dommages causs aux quipements sont gnralement trs importants. La mise en oeuvre de ce schma est dlicate et requiert une attention particulire. Il implique la coupure de l'alimentation au premier dfaut d'isolement. Le courant de dfaut est gal la somme du courant se refermant par le point neutre d'une part, et du courant rsiduel capacitif de l'installation d'autre part. Les crans des cbles et les conducteurs de protections doivent tre dimensionns pour supporter sans dommage le courant de dfaut jusqu' son limination.

Il est recommand de maintenir le courant de dfaut quelques dizaines d'ampres et, en tout tat de cause, moins de A.

Ces valeurs permettent de limiter les consquences des dfauts dommages aux quipements et tensions de contact ; elles autorisent, d'autre part, la mise en place d'un systme de protection simple et robuste. La valeur du courant de dfaut a une forte incidence sur le choix et la mise en oeuvre des matriels.

HAUTE TENSION : nouvelle NORME NF C13-200 de juin 2018

Les machines tournantes, en particulier, risquent d'tre fortement endommages lorsque la valeur du courant de dfaut excde 40 A. Lorsque le neutre est reli la terre par une rsistance, la valeur du courant limit par la rsistance doit au moins tre gale au double du courant rsiduel capacitif de l'installation, de manire limiter l'amplitude des surtensions transitoires:. La mise la terre du neutre par ractance de limitation est dconseille. Elle est en effet de nature amplifier l'amplitude des surtensions transitoires lors de l'limination des dfauts d'isolement.

Pour les installations neutre isol, il est ncessaire de tenir compte des lvations du potentiel des phases saines par rapport la terre. Celles-ci se dveloppent principalement lors des dfauts d'isolement et peuvent atteindre la tension compose du rseau.

Le niveau d'isolement des matriels doit tre dtermin en consquence et en prenant en compte le temps dfini pour la recherche et l'limination des dfauts la terre. Les contraintes imposes aux quipements et les tensions de contact restent en gnral au-dessous des limites imposant la coupure de l'alimentation. Ce schma autorise donc la poursuite de l'exploitation de l'installation en prsence d'un premier dfaut d'isolement.

Il est recommand pour les installations exigeant un niveau de continuit de service lev et les installations de scurit. Deux masses simultanment accessibles doivent tre relies par une liaison quipotentielle. Il est recommand que l'ensemble des masses de l'installation soient interconnectes entre elles et raccordes une prise de terre commune constitue par un circuit de terre fond de fouille couvrant l'ensemble de l'installation.

Il est admis que les masses de rcepteurs loigns soient raccordes des prises ou circuits de terre fond de fouilles spars. Le poste contient gnralement le ou les transformateurs alimentant l'installation. Les masses du poste et des transformateurs sont donc interconnectes de fait et relies la prise de terre du neutre du systme de distribution de l'installation lectrique. D'autres couplages de transformateurs sont envisageables, par exemple toile-toile, toile triangle avec gnrateur homopolaire, etc.

Figure 33F Schma avec neutre reli directement la terre et avec prise de terre commune Le neutre, les masses de l'installation et les masses du poste d'alimentation sont interconnects et raccords une prise de terre commune RNMP. Le courant de dfaut est de l'ordre de grandeur du courant de court-circuit monophas. Ce schma n'est autoris que lorsque l'quipotentialit totale de l'installation peut tre ralise. Dans la pratique, il ne s'applique qu' des installations compactes pour lesquelles une surface quipotentielle supportant l'ensemble des matriels, y compris le transformateur d'alimentation, peut tre cre.

NF C13-200

Les installations entrant dans cette catgorie sont traites en Partie 7. Ce schma peut tre impos pour des rcepteurs particuliers, les chaudires lectriques par exemple, dont les courants de charges s'tablissent entre chacune des phases et la masse.

Figure 33G Schma avec neutre reli directement la terre et avec prises de terre spares Le neutre et les masses du poste d'alimentation sont interconnects et relis une prise de terre commune RNP. Les masses de l'installation sont interconnectes et relies une prise de terre RM spare de la prise de terre du neutre. Figure 33H Schma avec neutre reli la terre par une rsistance ou une ractance et avec prise de terre commune Le neutre est raccord par l'intermdiaire d'une rsistance ou d'une ractance ZN une prise de terre RNMP.

Les masses de l'installation et du poste d'alimentation sont interconnectes et relies la prise de terre commune RNMP.

(PDF) NORME NFC | YOUGBARE JULES FELIX - harsaniq.info

Le courant de dfaut est contrl par la rsistance ou la ractance de mise la terre du neutre. Il est gal la somme du courant se refermant par le neutre et du courant capacitif du systme de distribution de l'installation lectrique. Les lvations du potentiel des masses sont gales aux chutes de tension qui se dveloppent le long des conducteurs de protection: Pour un courant de dfaut limit 50 A par une rsistance de mise la terre du point neutre et pour un conducteur de protection en cuivre de longueur 50 m et ayant une section de 50 mm2, la tension de contact Uf est donne par la formule suivante en ngligeant les courants capacitifs:.

Figure 33J Schma avec neutre reli la terre par une rsistance ou une ractance et avec prises de terre spares Le neutre est raccord la terre par l'intermdiaire d'une rsistance ou d'une ractance ZN une prise de terre RNP. Les masses du poste sont interconnectes et relies la prise de terre RNP.

Les masses de l'installation sont interconnectes et relies une prise de terre RM spare de la prise de terre RNP. Le courant de dfaut est gal la somme du courant se refermant par le neutre et du courant capacitif du systme de distribution de l'installation lectrique effets de rsistances des prises de terre RNP et RM ngligs. L'lvation du potentiel des masses a pour valeur: Figure 33K Schma avec neutre isol et avec prise de terre commune Le neutre est isol de la terre ; un limiteur de surtension adapt au niveau d'isolement du rseau doit nanmoins tre intercal entre le point neutre et la prise de terre RMP.

Les masses de l'installation et du poste d'alimentation sont interconnectes et raccordes la prise de terre commune RMP. Le courant de dfaut est gal au courant rsiduel capacitif de l'installation: Figure 33L Schma avec neutre isol et avec prises de terre spares Le neutre est isol et reli par un limiteur de surtension une prise de terre RNP. Le courant de dfaut est gal au courant capacitif du systme de distribution de l'installation lectrique: U0 L'lvation du potentiel des masses est gale au produit du courant de dfaut par la rsistance de la prise de terre RM: Bien que les tensions de contact et les courants de dfaut soient limits, les schmas avec neutre mis la terre par rsistance ou ractance imposent galement la coupure de l'alimentation ds l'apparition d'un dfaut d'isolement.

Des courants de faible amplitude 10 A 50 A peuvent, en effet, causer des dommages importants aux rcepteurs et plus particulirement aux machines tournantes s'ils sont maintenus au-del des limites acceptables. Seuls les schmas avec neutre isol autorisent l'exploitation de l'installation en prsence d'un dfaut d'isolement. La coupure de l'alimentation doit survenir ds l'apparition d'un second dfaut.

Le premier dfaut d'isolement doit tre dtect et signal aux exploitants de l'installation qui doivent procder sa recherche et son limination. Les schmas dans lesquels les terres sont spares sont impossibles mettre en oeuvre dans un mme btiment.

Titre 4 Protection pour assurer la scurit Partie Protection contre les chocs lectriques Gnralits La protection contre les contacts directs consiste prmunir les personnes contre les risques de contact avec les parties actives des matriels lectriques. Les mesures de protection contre les contacts directs font l'objet des prescriptions nonces en La protection contre les contacts indirects consiste prmunir les personnes contre les contacts dangereux avec des masses ou des lments conducteurs susceptibles d'tre mis sous tension en cas de dfaut.

Les mesures de protection contre les contacts indirects font l'objet des prescriptions nonces en Cette rgle s'applique galement tout conducteur reliant une prise de terre, le conducteur neutre ou le neutre de la source d'alimentation. La condition ci-dessus peut tre satisfaite par l'une des mesures suivantes:.

L'isolation doit tre adapte au niveau de tension de l'installation et doit tre capable de supporter d'une manire durable les contraintes mcaniques, lectriques, thermiques et plus gnralement les influences externes auxquelles elle peut tre soumise. L'isolation doit tre mise en oeuvre de manire respecter les prescriptions des deux alinas prcedents. La mise hors de porte par isolation s'applique principalement aux cbles.

Les peintures, vernis, laques et produits analogues ne peuvent en aucun cas tre considrs comme constituant une isolation suffisante dans le cadre de la protection contre les contacts directs. Elles peuvent en complment assurer la protection des matriels contre certaines influences externes.

NFC 13-200 TÉLÉCHARGER

Les enveloppes doivent prsenter une tenue mcanique, une robustesse et une durabilit suffisantes pour maintenir le degr spcifi de protection, en tenant compte de toutes les influences externes.

Si la conception permet l'ouverture des enveloppes ou l'enlvement de parties d'enveloppes, sans interposition de dispositifs de protection intermdiaires, l'accs aux parties actives ne doit tre possible qu'aprs leur mise hors tension. Cette interdiction doit tre rappele par des pancartes sur les enveloppes concernes, que ces enveloppes soient dplaables ou dmontables avec ou sans l'aide d'outils. Lorsqu'il y a interposition de dispositifs de protection intermdiaires, ces dispositifs doivent maintenir le degr de protection prescrit, et ne doivent pouvoir tre enlevs qu' l'aide d'une cl ou d'un outil.

Si l'ouverture des enveloppes peut se faire sans outil, elle doit tre lie un systme de verrouillage qui ne peut tre libr qu'aprs la mise hors tension des parties actives. Les parties d'enveloppes, dmontables ou dplaables avec l'aide d'outils, doivent porter le symbole normalis de danger lectrique. Une instruction affiche, schma place sur l'enveloppe ou proximit immdiate, doit indiquer le dtail des oprations effectuer pour raliser la consignation des parties actives.

Des bornes de mise la terre doivent exister aux emplacements adquats pour que les parties actives puissent tre, s'il y a lieu, facilement mises la terre et en court-circuit aprs mise hors tension. Dans les installations quipes de matriels haute tension sous enveloppe, prfabriqus en usine, ces matriels doivent tre conformes aux normes en vigueur 5.

Les matriels haute tension sous enveloppe prfabriqus en usine comprennent:. Le danger lectrique que constitue l'ouverture intempestive de ces compartiments est mentionn par un signal appropri. La mise hors de porte au moyen d'obstacles n'est utilisable que dans les locaux et emplacements dont l'accs est rserv aux lectriciens et notamment dans les postes de type ouvert.

L'efficacit permanente des obstacles est assure par leur nature, leur tendue, leur disposition, leur stabilit, leur solidit et leur isolation ventuelle compte tenu des contraintes auxquelles ils sont normalement exposs. Les obstacles peuvent tre des murs en dur, des portes, des panneaux pleins, perfors ou grillags, avec une hauteur minimale de 2 m en HTA et de 2,3 m en HTB, pour s'assurer qu'aucune partie du corps humain ne puisse atteindre les zones dangereuses.

Pour les panneaux grillags ou perfors, la plus grande dimension de la maille ou des trous ne doit pas tre suprieure 50 mm. Les zones grillages ou perfores doivent reprsenter au moins la moiti de la surface totale lorsque le panneau est utilis pour fermer la partie avant d'une cellule, la partie grillage devant permettre de voir l'intrieur de la cellule.

L'expression panneaux grillags doit tre prise dans un sens large et s'applique notamment tout treillis rigide et indmaillable excut en partant de tles dcoupes et embouties. Les panneaux doivent possder une rigidit mcanique suffisante. Les panneaux sont, si ncessaire, solidement encadrs et munis de raidisseurs.

Il est admis que les panneaux soient raliss au moyen de tout matriau non propagateur de la flamme voir Les obstacles horizontaux, s'ils ne se raccordent pas un obstacle vertical ou une paroi de la construction, doivent dborder des parties actives surplombant un passage d'au moins 0,50 m en HTA et 0,80 m en HTB.

La largeur des passages entre obstacles eux-mmes, ou entre ceux-ci et les parois de la construction, ne doit pas tre infrieure 0,80 m, quel que soit le domaine de tension. La hauteur de passage sous un obstacle ne doit pas tre infrieure 2 m, quel que soit le domaine de tension. Les panneaux fermant clef doivent tre munis d'un systme de verrouillage interdisant leur ouverture tant que les parties actives sont sous tension.

Les obstacles doivent porter le symbole normalis de danger lectrique. L'interdiction d'accs aux parties actives avant mise hors tension doit tre rappele par des pancartes fixes sur les obstacles.

Une inscription affiche, schma place sur la face avant de l'obstacle doit indiquer sans ambigut, les manoeuvres raliser pour obtenir la mise hors tension des parties actives et prciser, s'il y a lieu, les pices restant sous tension aprs la manoeuvre des dits appareils. Les obstacles doivent tre mis en oeuvre conformment aux dispositions constructives reprsentes sur la Figure 41A. Les distances minimales entre les obstacles et les parties actives nues sont donnes en III du Tableau 32B.

Figure 41A Protection contre les contacts directs par obstacles dans les locaux ou emplacements rservs aux lectriciens distances en m. La permanence de cet loignement doit tre garantie par une rsistance mcanique des parties actives ou de leurs supports en rapport avec les contraintes auxquelles ils sont normalement exposs. A l'intrieur des btiments, la protection par loignement n'est pas suffisante au-dessus des passages de service ; dans ce cas, des obstacles doivent tre disposs au-dessous des parties actives et doivent dborder ces parties actives d'au moins 0,50 m en HTA et 0,80 m en HTB.

Les canalisations ariennes l'intrieur des btiments non rservs aux lectriciens doivent tre ralises en cbles ou en canalisations prfabriques conducteurs nus sous enveloppe mtallique. La valeur 0, U est arrondie au dcimtre le plus proche et n'est prise en compte que si cette valeur arrondie est suprieure 0,1 m, les valeurs suivantes ont t adoptes: La distance b est dtermine en fonction de la nature et de l'encombrement des installations implantes au sol.

Elle est aussi fonction du risque li au niveau de tension et de l'isolement ventuel des conducteurs. Les valeurs donnes pour la distance b sont majorer dans certains cas pour tenir compte par exemple de la prsence d'une couche importante de neige ou des effets du vent sur les conducteurs.

La distance D doit tre vrifie l'intrieur des installations, dans toutes les zones non rserves aux lectriciens ainsi qu' l'extrieur, l'aplomb des cltures ceinturant ces installations Voir Figure 41E La distance b est prise gale:. Quelle que soit la tension, la distance minimale entre le point le plus bas de la partie isolante des isolateurs et le sol est de 2,25 m.

Ces distances doivent tre augmentes si la prsence de neige existe. Les distances de travail respecter doivent tre conformes aux valeurs du Tableau 41C. Les dispositions des paragraphes Figure 41C Hauteurs minimales et distances minimales de scurit dans les locaux et emplacements rservs aux lectriciens distances en m NOTE. Figure 41D Distance minimale d'accs pour le transport et la manutention des matriels distances en m.

La clture doit tre place une distance des parties actives de 3 m minimum pour les tension infrieures ou gales 50 kV ; cette distance est porte 5 m si la tension nominale de ces parties est suprieure ou gale 50 kV. Figure 41E Distances et hauteur minimales concernant la clture extrieure Le niveau de rfrence tient compte ventuellement de l'paisseur de la couche de neige tasse lorsque celle-ci atteint 1 m. Des pancartes ou panneaux triangulaires d'avertissement apparents voir doivent tre apposs partout o il est ncessaire de prvenir les personnes du danger de pntrer dans l'installation au minimum sur la ou les portes d'accs, chaque extrmit et au milieu de chaque ct de la clture.

En cas d'intervention, l'oprateur doit prendre toutes les prcautions requises avant de pntrer dans les compartiments. La prsence de panneaux pleins sur la face avant d'un compartiment ne doit pas gner la vrification visuelle de la sparation des contacts du dispositif de sectionnement. De plus, il doit tre possible d'effectuer la vrification d'absence de tension, de l'extrieur de chaque cellule. Page Afin de pouvoir effectuer la vrification de l'absence de tension, de l'extrieur des compartiments, des orifices dits passe perche sont amnags, s'il y a lieu, dans les panneaux situs sur la face avant de chaque compartiment.

Ces orifices, d'un diamtre maximal de 6 cm, doivent tre obturs l'aide d'un cache pivotant, cadenassable en position de fermeture. Ces panneaux doivent avoir une hauteur minimale dfinie en Lorsqu'ils sont dmontables ils ne doivent pouvoir l'tre qu' l'aide d'un outil.

Lorsque les portes sont ouvertes, elles doivent laisser un passage libre dans le couloir de service d'une largeur approprie au matriel contenu dans la cellule ; ce passage ne doit toutefois pas avoir une largeur infrieure 0,80 m. Ces obstacles doivent obturer les cellules sur toute leur largeur, depuis le sol ou le plancher jusqu' la hauteur dfinie en La distance entre parties actives et les portes de la face avant des cellules ne doit pas tre infrieure aux valeurs spcifies en III du Tableau 32B.

Conformment Interconnexion totale des masses et des lments conducteurs au moyen de systmes quipotentiels relis la prise de terre de l'installation.

Un systme quipotentiel doit tre ralis pour chaque btiment et chaque emplacement extrieur comportant des matriels lectriques haute tension, quelle que soit sa superficie ; Un emplacement extrieur peut par exemple tre une dalle en bton supportant des moteurs haute tension avec leurs quipements auxiliaires. Coupure de l'alimentation au premier dfaut d'isolement except pour les schmas neutre isol. Cette coupure a pour but:. Le systme quipotentiel ainsi ralis est reli la prise de terre du btiment ou de l'emplacement.

Des exemples de mise en oeuvre de systmes quipotentiels sont donns par les Figures 41F et 41G. Le raccordement ou non au systme quipotentiel des lments mtalliques sous protection cathodique doit tre tudi avec le fournisseur du systme de protection cathodique.

La solution retenue doit dans tous les cas assurer la protection des personnes contre les chocs lectriques. La valeur de la prise de terre de l'installation doit permettre d'assurer la scurit des personnes, compte tenu du courant de dfaut maximal prvisible.

Les calculs doivent tre raliss sur la base des prescriptions de scurit de la NF C En rgle gnrale, une valeur de prise de terre infrieure ou gale 1 ohm est prsume satisfaire cette exigence. A dfaut, il est aussi admis qu'une surface de maillage suprieure m permet de satisfaire ces exigences, les surfaces de maillages tant ralises conformment aux figures 41H et 41J.

Les ferraillages des dalles en bton peuvent contribuer la rduction de la valeur de la prise de terre. Dans ce cas, ces ferraillages sont raccords tous les 10 m en tous sens la prise de terre. La continuit lectrique des treillis constituant les ferraillages doit tre assure par des points de soudure judicieusement disposs. En complment, il y a lieu, en accord avec le gestionnaire du rseau public d'alimentation, de raccorder les cbles de garde des lignes ariennes et les crans des cbles HT du rseau d'alimentation la prise de terre de l'installation.

Dans le cas o l'interconnexion des prises de terre n'est pas totale, chaque groupe de prises de terre interconnectes doit avoir une rsistance infrieure ou gale 1 ohm. Les connexions utilises pour raliser les prises de terre, leurs interconnexions ainsi que tous les piquages pour le raccordement des systmes quipotentiels, doivent tre raliss par soudure exothermique.

Celle-ci doit tre constitue de conducteurs nus enfouis fond de fouille sur toute la surface de l'emplacement ou du btiment voir la Figure 41F. Si le sol prsente un niveau d'agressivit chimique lev, des dispositions particulires doivent tre prises pour prserver l'intgrit physique de la prise de terre.

En complment, chaque btiment ou emplacement doit tre ceintur 1 m par un conducteur nu enfoui 0,50 m et raccord la prise de terre de l'emplacement ou du btiment.

La prise de terre d'un emplacement extrieur doit tre tendue d'au moins 1 m au del de la clture de cet emplacement, sur tout le primtre. La prise de terre des postes HTB raliss l'extrieur, doit tre constitue d'un circuit maill enterr sous toute la surface du poste une profondeur minimale de 1 m voir Figure 41G.

En complment des dispositions reprsentes par la Figure 41G, les mesures suivantes doivent tre mises en oeuvre dans les postes extrieurs du type ouvert: Lorsque la surface de la boucle l'autorise, un maillage doit tre ralis l'intrieur de celle-ci ;. La couche de matriau non conducteur doit dborder le primtre de chaque cellule d'au moins 1,25 m ;. Les cltures non-mtalliques ou en bton ne sont pas raccordes une liaison quipotentielle enterre. Lorsqu'elles sont constitues d'lments mtalliques, ces lments doivent tre lectriquement connects entre eux et raccords une liaison quipotentielle enterre.

Cette liaison quipotentielle est constitue par un cble de cuivre de section minimale de 70 mm2 enterr dans le plan de la clture une profondeur de 0,50 m par rapport au sol fini. Ce cble n'est pas reli la prise de terre de l'installation ; il est continu sous les portails mme lorsque ceux-ci comportent un contrle d'accs. Une remonte de ce cble sur la clture est ralise tous les 25 m.

Cette liaison quipotentielle est constitue par un cble de cuivre de section minimale de 70 mm2 enterr dans le plan de la clture une profondeur de 50 cm par rapport au sol fini. Les quipements lectriques BT installs dans les postes de garde, proximit de la clture, sur elle-mme ou incorpors aux portails, doivent tre aliments comme suit:.

Il doit tre install proximit de la clture ou dans le poste de garde ;. Elle doit tre protge par un dispositif diffrentiel rsiduel. La dtection des dfauts doit tre effectue par des dispositifs sensibles au courant homopolaire. Elle ne peut en aucun cas tre ralise par les dispositifs de dtection des dfauts entre phases mme dans les schmas comportant la liaison directe du neutre la terre.

Il peut cependant tre fait exception cette rgle pour certaines installations spciales, chaudires lectriques par exemple. Le seuil de rglage des dispositifs de protection ne doit pas tre suprieur la moiti du courant maximal de dfaut la terre de l'installation. Les seuils de fonctionnement des dispositifs de dtection des dfauts d'isolement doivent tre tels qu'ils permettent la dtection des dfauts l'intrieur des rcepteurs et la dtection des dfauts impdants.

Les dispositifs de dtection des dfauts d'isolement doivent tre insensibles:. La dsensibilisation aux harmoniques 2 s'applique majoritairement aux dispositifs de protection diffrentielle longitudinale de transformateur pour empcher un dclenchement intempestif la mise sous tension du transformateur.

Dans certaines conditions, elle peut galement tre mise en oeuvre sur des dispositifs maximum de courant. Il convient d'tudier son intrt dans le cadre de l'tude du systme de protection de l'installation.

Dans la pratique le seuil de courant de dfaut le plus faible qu'il est possible d'adopter avec une protection temps constant est gal 1,3 fois la valeur du courant capacitif rsiduel maximal du circuit protger. Lorsque cette condition ne peut pas tre respecte, l'adjonction de dispositifs de protection critre directionnel est ncessaire.

La dtection des courants de dfaut peut tre ralise soit par des transformateurs tores entourant les conducteurs actifs des circuits protger, soit par des transformateurs de courant monts en toile, soit par un transformateur tore, placs sur la connexion au circuit de terre de la masse de l'appareil protger. Les transformateurs tores permettent lorsque leurs caractristiques sont adaptes celle du relais, des seuils de dtection infrieurs 1 A garantissant un bon niveau de protection des rcepteurs.

En cas de dissymtrie des caractristiques des transformateurs de courant ou de leur mauvaise adaptation l'impdance de leur circuit secondaire, les courants d'enclenchement des transformateurs et de dmarrage des moteurs peuvent entraner l'apparition d'un courant rsiduel suffisant pour provoquer le dclenchement des dispositifs de protection.

Ce phnomne est principalement li la saturation partielle des transformateurs de courant. Il existe une limite l'emploi des tores dont le diamtre ne dpasse gnralement pas mm. Leur installation n'est pas possible sur les canalisations comportant plusieurs cbles par phase et sur les liaisons par gaines barres.

Pour la protection de ces liaisons, l'utilisation de transformateurs de courants coupls en toile ou de plusieurs tores en parallles est ncessaire. L'usage de transformateurs de courant impose de fait, la valeur minimale du courant de dfaut la terre de l'installation, ncessaire au fonctionnement de ces protections. Un montage dfectueux des transformateurs tores peut aussi tre la cause de dclenchements intempestifs.

Il y a lieu de veiller la qualit de leur centrage sur les canalisations sur lesquels ils sont installs. Un dispositif de surveillance permanente de l'isolement doit signaler l'apparition du premier dfaut d'isolement dans l'installation.

Ce dispositif doit soit actionner un signal sonore ou lumineux soit les deux, ou couper automatiquement l'alimentation de l'installation. La surveillance de l'isolement peut tre ralise au moyen d'un dispositif injection de courant ou par un dispositif de mesure de la tension homopolaire. Lorsque la coupure n'intervient pas lors du premier dfaut d'isolement, la recherche et l'limination de ce dfaut doivent intervenir dans les meilleurs dlais. La coupure de l'alimentation est obligatoire ds l'apparition d'un autre dfaut d'isolement sur un conducteur d'une autre phase du circuit en dfaut ou d'un autre circuit.

Un second dfaut d'isolement survenant sur une autre phase d'un circuit pralablement affect d'un premier dfaut doit tre dtect par les dispositifs de protection contre les dfauts entre phases protgeant ce circuit. Les doubles dfauts d'isolement concernant des circuits diffrents doivent tre dtects par des dispositifs sensibles au courant homopolaire. Un dispositif doit tre install en tte de chaque circuit ; les disjoncteurs assurant l'limination d'un double dfaut d'isolement doivent tre capables de couper le courant de court-circuit biphas sous la tension compose et sur un seul ple.

L'utilisation d'un schma neutre isol avec absence de coupure au premier dfaut d'isolement est justifie lorsqu'il est ncessaire d'assurer la continuit de service. L'utilisation de ce schma est rserve des installations ou parties d'installation peu tendues dont la longueur cumule des cbles est faible. En effet, le courant qui circule dans les quipements en dfaut pendant toute la dure de la recherche et de l'limination du dfaut s'il est trop lev, peut localement provoquer des chauffements dommageables ou dangereux.

Le courant de dfaut est proportionnel la longueur cumule des cbles installs: Dans un schma neutre isol, tout dfaut d'isolement lve la tension compose le potentiel par rapport la terre des phases saines.

Ce phnomne entrane un vieillissement acclr des isolations des matriels lectriques ; il y a lieu de le prendre en compte lors du choix du niveau d'isolement de ces matriels. Lorsque la surveillance de l'isolement est assure par un dispositif injection de courant continu, des condensateurs doivent tre installs entre le point neutre des transformateurs de tension et la terre.

Dans un schma neutre isol, des dispositions doivent tre prises pour viter les risques de ferrorsonance, des rsistances de charge doivent notamment tre branches aux secondaires des transformateurs de tension.

Figure 41F Exemple de systme quipotentiel et de mise la terre dans un btiment industriel Lgende Figure 41F 1. Equipement lectrique HT 2. Chemins de cbles, tuyauteries et autres lments mtalliques 5. Charpentes mtalliques constituant la structure du btiment 6. Ceinturage ralis au niveau de chaque niveau et de chaque zone du btiment 7. Conducteur de protection constituant l'interconnexion des ceinturages raliss pour chaque niveau et chaque zone du btiment 8.

Interconnexion avec les autres systmes quipotentiels raliss dans le btiment 9. Conducteurs de protection ralisant le raccordement des masses et des lments mtalliques au systme quipotentiel Conducteurs de descente des paratonnerres Pattes d'oie ralisant la mise la terre des paratonnerres Prise de terre ralise au niveau du btiment Puits de terre ventuels destins amliorer la rsistance de la prise de terre du btiment Conducteurs enterrs ralisant l'interconnexion des diffrentes prises de terre des btiments Ferraillage de la dalle de bton raccord la prise de terre du btiment.

Ferraillage de la dalle de bton ou plancher mtallique raccord au systme quipotentiel Points de connexion du systme quipotentiel la prise de terre du btiment Conducteur ralisant la mise la terre du systme quipotentiel SARL F. Documents connexes. Chapitre 9 Les domaines de la politique économique.

Le contrôle électrique: Basse et haute tension Vérification périodique d. CAP 2 ans Capacité: Département Document 3: Sommaire - Promotelec Services. Module e-learning: Définitions et modèles théoriques. Télécharger le programme. Génie Électrique. La nutrition TP.

Technique et pratique électriques des matériels - Niveau 1. Causes des surtensions et mécanismes de propagation.

Le schémas de liaison à la terre TN. Commune de paris. Le lapin.